Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

15 mai 2014 4 15 /05 /mai /2014 21:13

~~ Mars 2011 Colorants capillaires :

attention éco-blanchiment

L'éco-blanchiment s'est fortement développé, surtout pour les colorants capillaires. Il faut par conséquent être très attentif. On ne peut pas se fier aux belles paroles et belles plantes qui décorent les emballages, ni au nombre croissant d'indications précédées de « sans » (« sans ammoniaque », « sans résorcinol » ou « sans parabènes »), qui ne disent rien non plus du véritable caractère du produit.

Dans les exemples qui suivent, beaucoup de noms de marques renvoient à un petit bout de nature : 3chênes, Tints of Nature, Herbatint, Beliflor ou Phyto Color.

Chaque produit affiche la présence d'ingrédients végétaux mais la réalité est toute autre : ils ne colorent pas avec des moyens naturels mais avec la chimie traditionnelle des colorants capillaires.

Sous une impression de nature se cache une bonne dose de chimie...

Le consommateur doit choisir : se teindre les cheveux chimiquement comporte des risques et peut provoquer des effets secondaires. Que les fabricants aient tendance à minimiser les risques que comporte la coloration chimique est une chose. Jeter de la poudre aux yeux des acheteurs en qualifiant un produit de « Teinture aux Plantes », quand le produit contient une demi-douzaine de substances chimiques problématiques, en est une autre.

•Dans la présentation ci-dessous ne sont mentionnés que les colorants déclarés par les fabricants dans la liste INCI (l'achat des produits a eu lieu en 2010).

Tous ces produits appartiennent finalement à la gamme habituelle de la chimie des colorants, qui prête au doute. •

Un grand nombre de substances colorantes chimiques sont présentes dans plusieurs produits de coloration par oxydation.

Une femme sur trois se teint les cheveux.

Presque une femme sur trois se teint les cheveux en Europe et en Amérique du Nord.

Pour les hommes au-dessus de 40 ans, c'est un homme sur dix.

La popularité croissante des colorants capillaires est illustrée par une statistique provenant du Japon : en 2006, 6 % seulement des femmes d'une vingtaine d'années se coloraient les cheveux, aujourd'hui on en compte 85 %.

Pour lire la suite...

http://www.laveritesurlescosmetiques.com/themen_060_fr.php

Partager cet article

13 mai 2011 5 13 /05 /mai /2011 14:34

 

Colorations végétales ?

Plus que simplement colorer les cheveux. !..

C'est aussi apprendre à aimer les tons cuivrées, le blond doré, et certainement aussi apprendre à accepter ses cheveux blancs

La solution des coiffeurs, face a la conscience du désastre planétaire de la pollution, ce dirigent vers les produits «  sans ammoniaque » ce qui donne tout a coup une impression d'être propre, écologique et sans danger...L'ammoniaque est ciblé et est devenu le symbole du mal a éviter par dessus tout !C'est comme si un produit sans ammoniaque devient propre.

Sachez que....le « sans ammoniaque » n'est pas inoffensif pour autant,

l'ammoniaque est simplement remplacé par de l’éthanolamine, ( substance tampon, agent alcalisant chimique) ce qui n'est pas vraiment plus sympathique même si ça sensibilise moins le cheveu.

Lorsque vous faites une coloration de vos cheveux, ( application qui met le produit en contact avec le cuir-chevelu), les composants de cette coloration se retrouvent dans votre sang une heure plus tard...

Ce qui passe dans le sang et donc dans le système endocrine,

c'est la p-phenylenediamine, ( Colorant pour cheveux Chimique)

la résorcine, ( Antiseptique, colorant...chimique)

le toluene.. ( solvant chimique)

Tous ces composés chimiques extrêmement allergisants,voire mutagènes pour certains, et très fortement soupçonnés d’être cancérigènes.

D'ailleurs ils sont interdits dans la plupart des industries !?!sauf en coiffure !?! ou ils sont tolérés a hauteur de 6%. Normal , imaginons l'interdiction de ces composées chimiques, 99% des salons ferment demain!

Restent 2 solutions non nocives !!

soit

pas de couleur!

soit

des couleurs végétales.

Ce sont des poudres de plantes (henné, indigo, brou de noix..) a mélanger avec de l'eau chaude.

Contrairement aux colorations chimiques qui oxydent (comprenez « sensibilisent ») le cheveu pour venir réinjecter son pigment et en modifiant la mélanine,

La couleur végétale se dépose sur la surface du cheveu en le gainant et en le protégeant.

Elles couvrent relativement bien les cheveux blancs qui ressortent tout de même plus clairs, ce qui est d'ailleurs plus naturel et évite l'effet barre de la racine.

Les différentes nuances actuellement sur le marché vont du blond doré vers les cuivrés, noisette, acajou, rouge.

En revanche elles ne peuvent pas éclaircir et posent plus de temps.

Le résultat vaut l'effort

brillance,

volume,

reflet,

et cerise sur le gâteau

...plus on en fait plus le cheveu est sain!!



Convaincu ?

Étienne





il existe plusieurs marques dont:



Terre de couleur,

http://www.terredecouleur.fr/index.php

Logona ,

http://www.logona.com/Startseiten/Startseite_F/index.html

Gaia;

http://www.unchveumadit.fr/lecheveu.php



Beliflor

http://www.beliflor.fr/BeauteOpen.asp?numF=7

















Partager cet article

31 décembre 2009 4 31 /12 /décembre /2009 08:03

 

    Colorations végétales ? Apparence et la réalité !

 

Souvent, je suis amené à expliquer aux clientes les possibilités, avantages, dangers, des colorations pour cheveux.

Je vais essayer d’expliquer avec mes mots comment ça marche.

A vous de tirer les conclusions, de poser des questions, et de faire les choix qui vous conviennent.

 

La plupart de mes références sont tirées du livre de Rita Stiens « La vérité sur les cosmétiques »   http://www.laveritesurlescosmetiques.com/inci_fr.php

 

Les colorations semi naturelles végétales que l’on trouve dans les magasins de santé ou parapharmacie. Style … Herbatint, Color et soin, Sanotint, Beliflor, Puravera, Martine Mahé… colorations sans ammoniaque, parabène, résorcine…mais...qui en fin de compte, ont toujours pas mal de produits chimiques et nocifs dans leurs composition. Le contraste entre l’apparence naturelle du produit et la réalité des analyses est frappant. Soyez donc très vigilant !!!

 

Ce n’est pas par la seule absence d’ammoniaque que le produit sera propre ! L’ammoniaque est un catalyseur. Celui qui permet que l’oxydant rentre dans le cheveu pour l’éclaircir. Il va (par son Ph basique) sensibiliser le cheveu en quelque sorte mais il ne va pas modifier le cheveu !

 

Lisez la composition du produit et méfiez-vous de tout! Il faut être véritablement chimiste pour comprendre et ne pas se laisser prendre. Exemple le « Ammonia Glycyrrhyzate» est un très bon produit qui retient l’humidité mais le « Ammonia Laureth Sulfate est un tensioactif (produit lavant, souvent irritant) fortement déconseillé.

 

Exemples flagrants  de produits à éviter :

 

PEG et PPG, Butylparabène, méthylparabène,  Résorcine, résorcinol, P-Phenylènediamine

 

 

PEG et PPG,

Elaborés à base de « PolyEthylèneGlycol » et de « PolyPropylèneGlycol »  servent en émulsifiants, des bases de gels et de substances solvants ou pour donner une brillance nacrée. (Pratique et bon marché !)

Utilisés pour produire des gaz de combat !!! Obtenus par un procédé chimique dur présentant un haut risque d’explosion !! Peuvent rendre la peau plus perméable, ce qui à l’inconvénient d’ouvrir la voie aux substances nocives.

 

Parabène, Butylparabène, méthylparabène….

Conservateur.  Peut provoquer des allergies

Depuis 2003 des chercheurs Britanniques découvrent des parabènes dans les tumeurs du sein.

 

Le méthylparabène accélère le vieillissement des cellules de la peau, provoquant la formation de rides et de taches de pigmentations.

 

Résorcine, résorcinol

Antiseptique, colorant.

Risque de dermatite de contact.

 

P-Phenylènediamine

Révélateur, allergène de contact puissant. Colorant pour cheveux fortement allergène.

 

 

 

Juste pour compliquer la chose… J

 

-  Pour éclaircir une chevelure nous avons besoin de décolorer les pigments naturels, la mélanine. Ce qui demande  plus d’oxydation et donc plus de  nocivité.

-         Une couleur claire est toujours moins nocive qu’une couleur foncée.

-    Pour appliquer une  coloration foncée nous n’avons pas besoin de décolorer et le volume d’oxydants est moins important.

 

 

La nocivité de la coloration concerne principalement le cuir chevelu, la peau.

Le cheveux lui-même est constitué de kératine, considérée comme matière morte. C’est le bulbe capillaire, vascularisé, et donc en contact avec le système endocrine, les vaisseaux sanguins, et le système, qui est la principale victime.

 

Les produits d’oxydation et les autres produits nocifs, par application de la coloration, vont, en quelque sorte, figer le bulbe qui à son  tour va créer un déséquilibre au niveau des glandes sudoripares et des glandes sébacées. Les produits nocifs vont par la peau et par le bulbe rentrer dans le corps par les vaisseaux et ensuite aller vers les glandes endocrines. Thyroïde, surrénales et ensuite vers le foie et les reins. 

Les doses sont minimes à chaque coloration, mais au bout de plusieurs colorations mensuelles, l’influence devient importante.

 

 

 

Une étude à l’université de Californie du Sud prouve le lien entre l’utilisation de colorants pour cheveux et le cancer de la vessie. Sur 1514 patients souffrants du cancer de la vessie 879 utilisaient des colorants pour cheveux.

 

 

Le plus sûr, bien sûr, est tout simplement d’arrêter les colorations. J 

 

 

Les alternatives de colorations qui couvrent les cheveux blancs sont minimes. Nous proposons les soins colorations (Logona, Terre de couleur)  qui ne couvrent pas les cheveux blancs mais qui réussissent à faire des reflets  dans les tons cuivré, acajou et rouge. Parfait pour celles qui commencent à avoir leurs premiers cheveux blancs !!! On parle de reflets.

La noisette, l’ancien cuivré, mélangé avec l’acajou couvre de façon acceptable les cheveux blancs.

 

Il est toujours possible de mécher les cheveux avec les colorations semi naturelles et alors de couvrir une belle partie de la chevelure sans toucher le cuir-chevelu pour obtenir une coloration à notre gout.

 

Voilà,  je ne vais pas m'éterniser, parce que le sujet est aussi vaste que passionnant.

Posez les questions, échangez vos idées, osez confronter les superpuissants de la mode. Donnez à votre corps ce qu'il vous demande... J

 

 

 

 

Partager cet article

29 septembre 2009 2 29 /09 /septembre /2009 18:57

Je perds mes cheveux, c'est grave docteur ?


Vous perdez vos cheveux ? En ce moment, après votre douche, vous récupérez un peu plus de cheveux que d'habitude ? Faites le tour des facteurs déclenchant potentiels à la recherche de celui ou ceux qui pourraient expliquer votre propre chute de cheveux actuelle. Les identifier vous permettra d'y remédier, de patienter sans stresser ou de décider d'une consultation chez le dermatologue.



Il est normal de perdre tous les jours jusqu'à une centaine de cheveux. Ils se renouvellent en permanence selon un rythme bien défini. En revanche, si périodiquement vos cheveux se mettent à tomber davantage de façon diffuse (par opposition à une perte de cheveux localisée à certaines zones), c'est probablement sous l'effet de facteurs déclenchant.

 

Quels sont les facteurs favorisant la perte de cheveux diffuse ?
Un régime alimentaire trop restrictif.
Un accident grave.
Un choc psychoaffectif important.
Un stress.
Une anesthésie générale.
Un choc opératoire.
Une fièvre élevée et prolongée.
Une hémorragie.
La prise de certains médicaments : chimiothérapie, psychotropes, antihypertenseurs, anticoagulants, anti-inflammatoires, scanner cérébral.

Les variations hormonales : après la puberté, durant les 2 à 3 mois suivant l'accouchement, au moment de la ménopause, pendant les 2 à 3 mois qui suivent l'arrêt de la contraception orale (pilule).


 

Une anémie : une carence en fer peut ralentir le processus de repousse des cheveux. Elle est fréquente chez les femmes, notamment en cas de règles abondantes et durant la grossesse. Ce facteur est facile à éliminer en réalisant un dosage sanguin.

 

 

Un trouble de la thyroïde : un dysfonctionnement de la glande thyroïde se traduit par un ensemble de symptômes non spécifiques, tels que : modification du poids, trouble du rythme cardiaque, fatigue, etc.

C'est donc une perte de cheveux associée à ces symptômes qui peut laisser supposer une origine thyroïdienne. Pour ôter un doute, il suffit de consulter son médecin pour réaliser un dosage sanguin des hormones thyroïdiennes.

 

Attention, certains facteurs déclenchent une chute de cheveux soudaine et brutale (stress, anesthésie générale, fièvre, choc psychoaffectif…) et d'autres une chute plus progressive (variation hormonale, médicaments, trouble de la thyroïde, anémie…).


Lorsque la chute de cheveux est diffuse, il suffit d'éliminer ou de traiter le facteur déclenchant pour que celle-ci s'arrête. Lorsque ce n'est pas possible, il est préférable de consulter pour prévenir et se rassurer.


Il existe une autre forme de chute de cheveux : localisée à certaines zones. Il s'agit généralement d'une pelade ou d'une alopécie qui nécessite toujours une consultation.


Enfin, les agressions du cuir chevelu sont à l'origine de chute de cheveux localisée : produits chimiques (colorations, permanentes, frisants, défrisants), tresses ou chignons trop serrés.

Partager cet article

2 janvier 2009 5 02 /01 /janvier /2009 19:49

C’est dans l’air

 

Le naturel va l’emporter

Le problème reste….comment ?

 

Faut il un accident avant l’intervention ?

Faut il  que le problème soit déjà bien avancé avant que l'on comprenne sa gravité ?

 

L’homme à en plus un grand handicap,

C’est qu’il doit passer par l’expérience lui-même avant de comprendre ce que d’autres ont vécu avant lui.

 

Tant que la nature était respectée et la matière n’était pas encore chimiquement transformée il n’y avait pas de danger majeur pour l’ensemble de la création terrestre.

 

Aujourd’hui, l’homme est confronté à son propre piège.

 

Lavoisier « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme…. »  a oublié une chose, il me semble. « … Mais méfier vous de l’homme ! »

C’est que l’homme est capable de détourner les lois. La matière transformée par l’homme ne retrouve plus le chemin du retour et est devenue in-recyclable !

 

Son expérience ancestrale est bouche-bé. No Solution. Face au mur. Pas de retour. Et ça continue. En solution nous avons trouvé de jeter les produits toxiques dans l’océan, de remplir les cavités terrestres, de polluer l’air par ces gaz toxiques ?

 

Les colorations chimiques vont  faire rougir… de gène?

De plus en plus d’articles alarmants essayent de faire une ouverture.

 

Comprennent, ceux qui subissent déjà.

D’autres relativisent.

 

Et le bon sens dedans ?

 

Pourquoi faire subir à la matière un chemin unique et non recyclable.

Pourquoi ne pas trouver une solution équilibrée, juste, avec de bons résultats ?

 

Les solutions ne sont certainement pas comme la mode et les marques puissantes l’imposent

Mais peut-être comme la nature le souhaite

Comme le bon sens l’imagine.

 

Je vous laisse imaginer une solution

Hé ! Tenez-moi au courant.

 

Entre temps, voici encore quelques articles qui me font réfléchir…




revue "pratiques de santé" (le journal de la médecine naturelle) n°85 dec 2008 et n°84 nov 2008
























Partager cet article

14 avril 2008 1 14 /04 /avril /2008 22:18

Pour ceux qui se décident de s’y mettre au naturel sans compromis.

 

Les étapes incontournables

 

1) la coupe

2) le nettoyage ou la détoxination

3) coloration ou soin colorant

4) entretien à base d’argile

 

 

 

Pour pouvoir passer d’une coloration chimique à une coloration végétal, il est nécessaire de détoxiner vos cheveux et votre cuir chevelu.

 

La détoxination à pour but principale de nettoyer les résidus chimiques par le pouvoir absorbant de l’argile, d’allonger la durée de vie du bulbe capillaire et d’aider à la reformation de la mélanine.

 

La détoxination ce fait par les soins d’argiles. 1 a 2 soins par semaine.

4 argiles de la gamme aube indienne permettent une détoxination efficace.

 

12 soins sont nécessaires si vous faisiez des couleurs fugaces sans eau oxygénée.

18 soins si vous faisiez des couleurs d’oxydation, permanentes, défrisages et certains henné douteux.

 

Vous pensez avoir terminé le processus de détoxination ?

Comment savoir ?

-         La coloration chimique est très atténuée

-         Le cheveu est plus brillant, souple

-         Elasticité naturelle

-         Plus de chute ni de cassures

-         Moins d’écart de couleur entre longueurs et racines

-         Cuir chevelu saine, (ni exéma, ni de pellicules...)

 

Application de la première coloration par un spécialiste qui va vous expliquer comment faire l’application en respectant le protocole pour la réussit chez vous.

 

 

 

 

Après l’application, les masques d’argiles seront toujours les bienvenues pour les cheveux et le cuir chevelu. Nous conseillons une application tous les 8 semaines.

 

Sachez avant tout que la santé de notre cheveu dépend aussi de notre mode de vie.

Travail,

Sommeil

Nourriture

Famille

Amies

Loisirs

Amour

Bon sens

 

 

Partager cet article

23 février 2008 6 23 /02 /février /2008 13:43
Voici un tableau qui résume les risques encourus suite à l'usage de colorations chimiques:
Type de coloration
Colorants et substances chimiques
Risques
Permanente et
Ton sur ton
- Ammoniaque
 
 
 
- Peroxyde d'hydrogène
 
 
 
- Diaminobenzènes:
P-PHENYLENE DIAMINE (PPD)
 
 
M-PHENYLENE DIAMINE (MPD)
 
 
 
 
 
 
 
- Diaminotoluènes:
TOLUENE-2,5-DIAMINE, TOLUENE-2,5-DIAMINE SULFATE
 
 
Les dérivés aminophénols ( P-AMINOPHENOL, O-AMINOPHENOL )
 
 
 
ETHANOLAMINES (agent alcalinisant en remplacement de l'ammoniaque )
 
Resorcine (benzène1-3 diol) exple: méthyl résorcine.
- Très irritant pour les yeux, les voies respiratoires et la peau.
 
- très irritant pour les yeux, la peau, et les voies respiratoires.
 
-Très allergisant, suspecté de cancérogénicité.
 
- Mutagène de classe 3 (possibilité d'effets irréversibles). Elle endommage l'embryon chez le rat et a un effet mutagène sur les bactéries.
 
- Très allergisant
 
 
 
 
 
- Mutagènes de classe 3 (possibilité d'effets irréversibles )
 
 
 
- Mutagène
 
 
 
- Poison: Inactivation enzymatique et dénaturation protéique.
Il peut pénétrer dans la peau, endommager les reins et le foie. Les tests cliniques ont démontré qu’il modifie les globules sanguins et les chromosomes.
 
Semi-permanente
-PARANITROPHENYLENEDIAMINE (PNPDA)
Mutagène
Coloration fugace
- Bleu de méthylène
-Amines indoliques
Risque faible d'irritation cutanée.
 
Autres conséquences des colorations chimiques sur vos cheveux:
- La structure du cheveu et de la kératine altérée.
- Le cheveu devient plus poreux et absorbe plus facilement l'humidité. Le cheveu devient terne, rêche, difficile à démêler et cassant (la résistance du cheveu diminue jusqu'à 50%).
- Le cuir chevelu devient très sensible et gras.
- Les allergies et les irritations plus fréquentes
 
COLORANTS CHIMIQUES ET REGLEMENTATION EUROPEENNE
 
Depuis le 1er Décembre 2006, 22 substances présentes dans certaines teintures sont interdites à la commercialisation. 






Différentes études ont en effet évoqué un lien hypothétique entre l'utilisation de ce type de produits et l'apparition de cancers et de lymphomes. Etudes réalisées par Agnès Ginestet.
 
En tout, ce sont 115 dossiers qui ont été présentés au Comité scientifique des produits de consommation (CSPC) de l'Union européenne pour évaluation. «Les substances qui n'ont pas fait la preuve de leur innocuité vont disparaître du marché. Nos normes de sécurité très strictes protègent les consommateurs de l'Union européenne et offrent la sécurité juridique à l'industrie européenne des produits cosmétiques», a déclaré Günter Verheugen, vice-président de la Commission en charge des entreprises et de l'industrie.
 
Dans deux avis datés du 12 juin 2001 et du 17 décembre 2002, le CSPC fait état d'un risque potentiel de cancer de la vessie lié à une utilisation régulière et à long terme de teintures capillaires par les femmes. Plusieurs études ont été menées sur le sujet et ont conduit à l'hypothèse selon laquelle l'apparition de différents cancers et de lymphomes chez des utilisateurs ou des personnes ayant travaillé dans la coiffure serait associée à l'emploi de certaines substances présentes dans les teintures (1).
 
En janvier 2001, une étude américaine* met en parallèle l'utilisation de teintures capillaires et le risque de cancer de la vessie. Les femmes qui se teignent tous les mois pendant un an doublent leur risque d'avoir un cancer. Le risque est triplé chez les femmes qui se colorent chaque mois les cheveux depuis au moins 15 ans.
D'autres scientifiques ont décelé un risque de cancer du sein cinq fois supérieur chez les femmes utilisant régulièrement des teintures chimiques.
A New York, une clinique du cancer a constaté que sur 100 patients souffrant d'un cancer, 87 ont utlisé des teintures chimiques pendant plus de 5 ans.
(*) L'étude portait sur 1514 patients souffrant du cancer de la vessie dont 879 utilisaient des couleurs pour cheveux.
 

Partager cet article

19 février 2008 2 19 /02 /février /2008 07:50

  STAGE                                                                    

Terre de couleur
 
 
 
« Terre de couleur » à Tours. 
 
 Un petit coin de paradis perdu en contraste avec la turbulence de la vie citadine qui l’entoure.
 
 
Rentrons dans le sujet avec la première question ;
 
Qu’est ce qui influence le bulbe capillaire ?
 
1)    Pollutions extérieure bruit Le wifi a une puissance de 3 Giga 45
2)    Alimentation (prendre des oméga 3)
3)    Le sport excessif crée les toxines.
Les cheveux blancs sont 85% de toxines.
Le sport doit être modéré et devenir l’intelligence du mouvement.
Tai-chi, chi-cong.
4)    Tabac et l’alcool
5)    Médicaments Antibiotiques, Anti inflammatoires
6)    Sur-stress oxydatif social
7)    Produits cutanés 




 
Nous devons aller vers une médecine de prévention.
Mais :
Nous avons toujours besoin d’une médecine d’urgence qui implique les médicaments actuels.



 
 
 
 
 Nous entendons  de façon objective les principaux dangers potentiels des produits cosmétiques. Colorations, permanentes, shampooings, crèmes…
 
J’avais l’impression que mon petit monde de la coiffure s’écroulait devant moi.
Le choix s’est vite imposé entre continuer, arrêter ou changer.
Je me suis trouvé perturbé sans vraiment savoir où la coiffure allait encore m’amener.
 
Et pourtant, la logique est simple et pleine de bon sens.
 
Donnez à notre corps ce dont il a besoin.
Préserver son capital vivant.
Préserver sa santé par une vie saine et logique.
Pas de fanatisme mais du bon sens.
Ecouter son corps et de lui donner ce qu’il a besoin.
Ne pas se laisser influencer par le paraître
Tenter vers « Etre ».
Savoir prendre et savoir redonner.
Trouver un équilibre entre la santé, beauté, loisir, plaisir, travail, vie familiale. Savoir bien vivre avec des choix cohérents.
 
C’est clair que les colorants chimiques ne peuvent pas être bons pour notre système.
Le corps a une mémoire comme le bulbe capillaire en a aussi.
En tant que coiffeur je suis trop souvent confronté aux questionnements sur les démangeaisons du cuir chevelu. En général, ce sont des personnes qui ont eu pendant plusieurs années des colorations chimiques ou des permanentes.
Et je suis là pour en fait, réparer les pots cassés ?
Un soin calmant, changer de shampooing ?
Notre système va un jour ou l’autre dire « stop »

( Dans "La vérité sur les cosmétiques"  Rita Stiens pag144
 des chercheurs americains ont constaté que l'utilisation de colorants pour les cheveux multipliait par cinq le risque de cancer du sein. Dans un cabinet de New-York, parmi cent patientes atteintes de cancer, quatre-vingt-sept avaient utilisé des colorants pendant plus de cinq ans.)
 

Être ou paraître ?
 
Pourquoi les tendances de la mode nous influencent tant ?
Pourquoi c’est si difficile d’accepter sa place, unique et différente ?
Et pourquoi ne pas chercher vers le naturel ou le soin et le bien-être?
 
Est-ce que le naturel va nous empêcher de s’épanouir ?
De chanter et de danser, d’avoir des amis et de gouter des plaisirs de la vie ?
 
Je pense, au contraire, que ce choix nous amène vers plus de véracité, d’authenticité, plus de liberté intérieure, plus de détachement du regard de l’autre…
 
 
 
 
 
 
 
Prenons un soin d’argile. Trop bon !
Le parfum de l’argile associé aux huiles essentielles !
8 couleurs où chacun se retrouve …
 
-         Après un bon diagnostique et le choix de l’argile
-         Sur cheveux secs en non lavés
-         Vaporiser quelques sprays d’eau de soin en racine et sur les cheveux
-         Appliquer raie par raie l’argile, sur les racines, qui correspond avec votre cheveu et votre état d’être. Les longueurs et pointes ensuite.
-         Massage du cuir chevelu. Sentir cette pâte qui enveloppe les cheveux, qui glisse librement entre les doigts.
-         Cette argile va, pendant la pose de 20 min, enlever ce que le corps n’a plus besoin et va à son tour donner ce que le corps réclame.
-         C’est aussi un temps pour vous. De réflexion et de se poser. Faire le vide.
-         Rincer à l’eau et appliquer le shampooing de la couleur correspondante à l’argile.
-         Coiffage
-         L’impression d’avoir gagné du temps, constructif et le sentiment de bien-être.
-          
 
 
Le site internet :
 
 

Partager cet article

etienne Quintens - dans naturel
commenter cet article
29 novembre 2007 4 29 /11 /novembre /2007 18:09
 

" Coiffure bio "
 
   
 
 
 
Coiffure-Etienne
La chapelle
10 Route de Chartreuse
38700 Corenc
04 76 18 23 54
06 50 85 18 35
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Bonjour,
 
 
C’est dans l’air du temps de retrouver des cheveux naturellement beaux.
De retrouver les couleurs, coupes et coiffages qui nous ramènent à nous-mêmes.
De jouer, tresser, couper en fonction de la personne et non pas en fonction des influences de la mode.
De rester avant tout respectueux envers la nature par le choix de produits non testés sur les animaux, sans conservateurs, colorants ou parfums de synthèse.
 
 
Jean-Marc Réty, un des meilleurs coloristes de Paris, converti en bio va encore plus loin quand il dit :     
 « Ma quête est d'éliminer le côté chimique. C'est-à-dire teintures, décolorations, couleurs, permanentes, défrisages, mèches et balayages à l'eau oxygénée 110 volumes (fournie par des pharmaciens et dont on se sert pour décaper les meubles, eh oui ! ce qui est pratiqué régulièrement en salon, alors que la législation ne nous autorise pas à dépasser 33 volumes). Pourquoi ? ) http://www.jean-marc-rety.fr/
 
 
Après tout, qu’est-ce qui m’empêche de travailler de la façon la plus cohérente possible avec mes convictions personnelles ?
 
 
Le « bio » s’impose « naturellement »
 
 
« Pas de fanatisme mais du bon sens et de l’intuition »
 
 
 
 
 
Je pense que nous sommes tous coresponsables de notre planète terre et chacun peut faire quelque chose pour rendre la vie sur terre plus juste et vivante. J’essaie par ce choix «  bio » de prendre ma petite part de responsabilité professionnelle.
Pourquoi continuer avec les colorations avec de l’ammoniaque et les oxydations qui agressent le bulbe. Pourquoi rester dans le doute par rapport à la véracité des produits ?
 
Aujourd’hui grâce à une autre recherche «  non testé sur les animaux », « produits biologiques », «  à base de plantes » nous avons une multitude d’alternatives en produits cosmétiques pour rendre les cheveux brillants, beaux et naturels. Aussi bien en couleurs, produits de coiffage, shampoings, etc. 
 
 
 
A partir de ces idées de base et de votre demande je me vois évoluer dans la coiffure.
 
 
Je veux être votre garant
Pour vous trouver les meilleurs produits de coiffure en qualité/prix. Produits naturels et bio 
dès qu’il y a contact avec le cuir chevelu.
De vous guider à respecter et de comprendre vos cheveux
Dans le choix
De vos couleurs, coupes, coiffages.
De voir le lien avec votre histoire
De décoder certaines anomalies capillaires.
De personnaliser vos coiffages
De réaliser avec vous
Vos demandes.
 
 
 
 
 
Dans notre maison et dans un cadre naturel
 j’ai aménagé une pièce de coiffure
qui permet de travailler au mieux votre chevelure.
 
 
 
 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
IMG-1517.JPG  IMG-1537.JPG
   
 
Au plaisir de vous rencontrer bientôt et de passer un bout de chemin ensemble. 
 
Etienne Quintens P6220024
 
 
 
 

Partager cet article

etienne Quintens - dans naturel
commenter cet article
25 avril 2007 3 25 /04 /avril /2007 18:14

 

 

Dans la suite de l'article «cheveux parle moi" un peu de symbolique.

 

 

 

 

 

 

 

 La symbolique du cheveu

 

 

 

 

Le cheveu a une symbolique profonde double.

Il est à la fois nos racines, car il porte nos mémoires, c’est la mère.

Et l’antenne qui nous relie au ciel, le père, avec les « conceptions. »

Dans les deux cas il est le fil de notre âme.

- Il est une protection de nous-même

- De nos idées

- De nos pensées

- Et de notre personnalité

 

 

De tous temps les artistes, les médiums, les mystiques, personnes libérées de toute emprise religieuse ont eu des cheveux longs.

 

 

Comme si leurs antennes leur permettaient de capter, l’invisible message,  plus loin que l’homme ordinaire arrivait à atteindre.

 

Cependant comme tout filtre, le cheveu peut capter aussi des impuretés, poussières, suie, pollen, pollution, etc.

 

 

Son lavage est donc un acte noble qui purifie l’âme.

Comme le baptême pour un nouveau né qui se fait laver du péché originel, c'est-à-dire de la faute contenue dans les mémoires de son âme et de ses cheveux.

Le lavage purifie et le coiffage  la forme, le module, le canalise.

 

 

La coupe structure cette âme à la limite ?

Notre coiffage est à l’image de notre état d’âme.

Pour cela l’importance de notre coiffage.

Avec le coiffage, on ordonne les idées et on donne de l’ordre.

 

 

3) La coupe

 

Couper ses cheveux c’est aussi couper ses idées et ses pensées.

Cette coupe permet parfois  aussi de soumettre, consciemment ou non.

 

Soumission.

On va socialiser

Donner des limites

Lié aux tendances de l’époque

Des phénomènes de la mode

Et de l’air du temps.

 

La coupe et la coiffure deviennent alors des outils de construction, voire de travail sur soi même.

La coupe peut aussi limiter une partie de la liberté, forme de soumission.

En général, ce sont les femmes qui dans le temps portent plus les cheveux longs que les hommes.

 

 

En revanche, dans toutes les époques où les femmes voulurent conquérir leur liberté ou leur indépendance, les femmes modernes ont coupé leurs cheveux ?

 

 

En les coupant elles coupent leurs racines, leurs mémoires archétypales anciennes qui faisait d’elles un être de séduction, désirable mais souvent ressenti comme «  Objectisé » et sans autonomie.

Elles masculinisent leur coiffure voulant ainsi conquérir leur égalité avec les hommes. En tous les cas elles cherchèrent à rejeter une condition passive et une image sociale inférieure insupportable dans notre monde moderne.

 

 

Il est de même pour les jeunes femmes voilées, en Moyen Orient, qui dans les années 70 se sont libérées. Elles ont enlevé leurs foulards pour libérer  leurs cheveux.

Les hommes n’ont pas attendu très longtemps pour de nouveau imposer le port du voile.

 

En ce qui concerne l’homme, la symbolique des cheveux est bien différente. Les cheveux représentent plus l’aspect de sa force, de sa virilité, de sa puissance et de sa capacité d’agir.

 

 

Rappelons Samson

 

A l’image de Samson la coupe de cheveux a toujours été un symbole fort de soumission, d’humilité, voire d’humiliation.

 

Chez les Grecs, faire don de sa chevelure représentait l’offrande idéale.

 

Pendant longtemps la chevelure a été l’emblème des guerriers et des rois, Gaulois, Vikings, Mongols y voyaient un signe de virilité, de force et de liberté.

 

 

Ce n’est que dans notre société moderne à la pensée dualiste (bien et mal) qu’une longue chevelure chez l’homme a été considérée péjorativement comme un signe de féminité, d’absence de virilité.

 

 

L’homme viril, sex-symbol est bien bâti en muscles ; est imberbe mais aux cheveux longs.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Articles Récents

Liens